Dernières  nouvelles

L' étude  BeNeBio,

une étude scientifique menée actuellement en Belgique et aux Pays-Bas

En quoi consiste-t-elle ?

L’étude BeNeBio est une étude sur la réduction de la dose de produits biologiques (plus précisément les biologiques de nouvelle génération agissant en tant qu'inhibiteurs des interleukines (IL) 17 et 23) chez les patients souffrant de psoriasis et chez lesquels le psoriasis est peu actif avec la dose normale.

Elle a débuté en Belgique en novembre 2020 : 17 hôpitaux belges et néerlandais y participent; ils ont procédé à la sélection d'environ 250 patients volontaires répondant aux critères fixés.

En Belgique, 8 centres et hôpitaux partenaires dont 5 en Flandre, 2 à Bruxelles (ULB Erasme et UCL St-Luc) et 1 en Wallonie (CHU, Liège) vont suivre ces patients durant 18 mois.

En Belgique, elle est coordonnée par le service dermatologie de la Clinique universitaire de Gand (UZ Gent), et est sponsorisée par KCE (Centre fédéral d'expertise des soins de santé).

Les patients ayant consenti à participer pleinement à l'étude sont contrôlés régulièrement : évolution du degré de gravité de la maladie, prises de sang ... Ils s'engagent à répondre chaque mois à un questionnaire et à tenir un journal où ils consignent les dosages des biologiques utilisés, les effets secondaires, les changements éventuels de médications ... Toutes ces données permettent de mesurer leur qualité de vie, leur état de santé général et le rapport coût/efficacité des traitements.

Une partie des patients continuent à recevoir une dose normale pendant toute la durée de l'étude, d'autres (environ 2/3) voient leur dose réduite progressivement pour atteindre la moitié de la dose normale.

L'objectif principal est de voir si certaines personnes pourraient être traitées durablement à une plus faible dose tout en maintenant le psoriasis peu actif, mais aussi d'examiner si une dose plus faible entraînerait moins d’effets secondaires sur le long terme et une réduction des coûts. Il est aussi prévu de vérifier si d'autres biologiques ne pourraient pas être aussi efficaces à une dose moindre. Les personnes qui ne réagiraient pas bien à la dose réduite pourraient évidemment revenir à leur dosage normal.

Nous vous tiendrons au courant des résultats de cette intéressante étude.  Espérons que ses conclusions seront positives pour la majorité des patients participants ! Si c'est le cas, elle sera bénéfique à un grand nombre d'autres personnes actuellement traitées au moyen de produits biologiques.  

Rendez-vous sur  https://benebio.info/?lang=fr   pour en savoir plus !

© GIPSO - 2018  -  Siège social  : GIPSO asbl, Rue du Moria, 36 - B 6032 Mont-sur-Marchienne 

gipso.psoriasis@gmail.com 

facebook-770688_960_720.png
Twitter_Social_Icon_Circle_Color.png
logo_instagram_OIP_143x150.png