Mercredi 29 avril

de 18h30 19h15, 

voir le Replay

replay.gif

Les personnes souffrant de psoriasis, d'eczéma, de la maladie de verneuil, d'urticaire chronique se posent beaucoup de questions actuellement. Ces maladies ne s'arrêtent pas pendant cette période de pandémie, voire au contraire s'aggravent pour certains. Les dermatologues de RESO ont décidé de répondre aux inquiétudes des patients : suis je à risque ?

Mon traitement est- il contre indiqué ? Quelles précautions prendre ? Quand dois je consulter ?

Les Drs Pierre-André Bécherel et François Maccari , dermatologues spécialisés dans les maladies inflammatoires de la peau, ont répondu à ces questions à l'occasion du webinaire du 15 avril 2020 et on partagé les messages clés de l'actualité Covid19 .

Auteur : Dalila Simonian , directrice développement et communication

Fonds de dotation RESO pour la recherche et l'innovation médicale. 

voir le Replay

replay.gif

(Société Royale Belge de Dermatologie et Vénérologie)

EEM et Covid-19​

 

De nombreux dermatologues belges ont observé récemment une augmention de l'incidence d' urticaire (géante), de vasculite (urticarienne),d'érythème multiforme (EEM), de rash pétéchial, etc dans leurs pratiques ( Cf notre sondage du 23/3/2020). Des dermatologues chinois (Zheng, JEADV 2020) ont observé ces éruptions comme prodrome ou accompagnant des symptômes de l'infection au COVID-19. Cela pourrait aussi être une éruption médicamenteuse , étant donné que beaucoup de patients ont commencer à prendre des médicaments contre la grippe ou autres.

Dans le but d'éviter des infections nosocomiales au COVID-19 parmi le personnel de santé, comme vous-mêmes, demandez d'abord ( de préférence dèjà au téléphone) si votre patient a déjà présenté un symptôme associé au COVID-19, comme de la fièvre, de la toux et/ou de la dyspnée. Si c'est le cas, les directives actuelles conseillent aux patients de contacter leur médecin généraliste , et, si indiqué, de se rendre dans un centre de tri du coronavirus et/ou un service d'urgence.

Il est conseillé , même si les symtômes sont absents ou modérés, de rester vigilant et d'appliquer des mesures de protection pour le patient et le dispensateur de soins.

Si des patients sont examinés dans les services d' urgence avec des éruptions cutanées comme mentionnées ci-dessus, les urgentistes devraient aussi être prudents , envisager l'infection au COVID-19 dans leurs diagnostics différentiels et faire le test en conséquence.

Veuillez rapporter vos cas

president@belgiandermatology.be et 

marie.baeck@uclouvain.be.

Position de la SRBDV

(Société Royale Belge de Dermatologie et Vénérologie)

concernant les traitements immunosuppresseurs dans le contexte du COVID-19

Concernant les patients sous traitement immunosuppresseur au sens large (Cortisone, traitement anti-rejet, chimiothérapie, anti-TNF alpha et autres biothérapies) :
Il n’est pour l’instant pas recommandé d’interrompre ces traitements chez les patients qui ne présentent pas de symptômes viraux. 

Bien sûr, si les patients ont contracté une infection virale, le médecin spécialiste peut proposer d’interrompre le traitement ou d’en réduire temporairement la dose.
Notons que cette décision doit être prise par un médecin et non par le patient lui-même.

ipc.png

autre information importante (en anglais)

Statement on the Coronavirus

(COVID-19) Outbreak

© Gipso - 2018  -  Siège social  : GIPSO asbl, Rue du Moria, 36; B 6032 Mont-sur-Marchienne 

Secrétariat : Viviane.fievet@gmail.com - 071/52.91.71