Vivre avec le psoriasis

Vivre avec le psoriasis exige bien sûr de tenir compte de quelques règles de vie fondamentales qui contribuent dans une certaine mesure à soulager la maladie et peuvent avoir un effet favorable sur les conséquences de l'affection.

 

1. Parler

Le psoriasis a des aspects non seulement médicaux, mais aussi psychiques. La peau joue en effet un rôle important dans la perception qu'ont de nous les autres personnes. Et c'est une des raisons qui expliquent que les patients psoriasiques sont parfois enclins à se replier sur eux-mêmes et de s'installer dans un état dépressif. Une bonne façon d'affronter ce problème est de parler avec ceux qui sont aussi atteints, ceux qui savent ce que vous ressentez et vis-à-vis de qui vous ne devez pas avoir honte. Après une telle discussion, vous vous sentez mieux, plus confiants en vous avec plus de distance par rapport à vos problèmes. Les contacts avec d'autres patients élargissent l'horizon et permettent de mieux résister à la maladie. D'où l'avantage de participer aux activités organisées par l'association et nottamment aux rencontres "Entre-nous".

C'est dans cet esprit d'entraide que le GIPSO peut vous apporter un soutien moral et psychologique.

 

2. Apprendre

Une autre façon consiste à se procurer plus d'informations au sujet de la maladie, ce qui vous évite de vous faire des soucis inutiles et vous donne la possibilité de mieux expliquer aux autres. Vous vous ferez une meilleure idée de toute la maladie et vous serez en mesure de discuter en connaissance de cause avec votre médecin.

D'où l'intérêt de lire attentivement le bulletin trimestriel PSO MAGAZINE publié par le GIPSO.

 

3. Alimentation

Bien que la médecine classique affirme que l'alimentation a peu d'influence, alors que les médecines alternatives prétendent exactement le contraire, les études scientifiques fournissent des données parfois contradictoires. Pour une aide compétente, on s'adressera bien sûr à un(e) diététicien(ne).

Un régime donné peut être efficace chez un patient psoriasique et non chez un autre.

Bonnes habitudes alimentaires

Nous avons souvent oublié ce que signifie manger de façon réfléchie et saine, mais nous avons aussi perdu un certain nombre d'habitudes alimentaires saines qui contribuent à un bien-être psychosocial permettant une amélioration des styles d'adaptation du comportement.

Voici quelques conseils à ce sujet :

- ne jamais trop manger. Manger raisonnablement, c'est manger jusqu'à la première sensation de rassasiement. Un excès de poids peut-être préjudiciable, notamment en cas de psoriasis inversé, au niveau des plis cutanés;

- prendre le temps de bien saliver et mastiquer;

- prendre le temps pour manger et se concentrer. Il n'est pas sage de manger en vitesse, en lisant le journal ou en regardant la télévision;

- le soir, prendre un repas léger et de préférence ne plus manger après 20 heures;

- l'abus d' alcool et des excitants en général (café, thé, coca-cola ...) est un facteur d'aggravation du psoriasis.

  

4. Choix de la profession

Lorsque le psoriasis se déclare dès l'enfance, il convient bien évidemment de tenir compte de la maladie dans le choix de la profession.

Les professions qui seraient à déconseiller seraient celles qui soumettent la peau à une forte charge mécanique, comme c'est le cas par exemple pour les ouvriers du bâtiment, surtout si les mains ou les ongles sont déjà touchés. Dans ce dernier cas, il convient aussi d'éviter le contact avec des solvants, des acides ou des produits de lessive. Lorsque les articulations sont atteintes, un travail physique lourd peut aussi entraîner de lourdes conséquences.

 

5. Habillement

Des vêtements collants, trop serrant peuvent, par la pression ou le frottement engendrer sur la peau des traumatismes à l'origine d'effets Koebner.

De préférence, il faudra choisir des vêtements confortables, suffisamment amples. Des jeans étroits, des bas à élastiques tendus sont à éviter. On choisira surtout des vêtements en coton, en lin ou en soie.

Il est évident que les chemises, blouses ou vestons foncés ne seront pas conseillés si l'on souffre d'un psoriasis desquamant du cuir chevelu.

Si la pratique d'un sport peut exiger des chaussures de gymnastique dans lesquelles les pieds transpirent, il est recommandé de ne porter ces dernières que le temps y consacré.

 

6. Vacances

Dans de nombreux cas, le psoriasis est soulagé par un séjour sur les plages chaudes. La question est de savoir dans quelles mesures on s'exposera au soleil.

Après deux semaines de séjour sur les côtes de la Méditerranée ou de la Mer du Nord ou sous les tropiques, on peut obtenir des résultats très satisfaisants. L'ensoleillement et la réverbération des UV sur l'eau ou sur le sable ainsi que les bains de mer peuvent être efficaces. Cependant, un certain nombre de personnes allergiques au rayonnement solaire devront faire preuve d'une grande prudence.

Le climat stimulant et l'ensoleillement intense de la haute montagne peuvent aussi donner de bons résultats. Mais il faut toujours conditionner ces séjours à l'état de santé général de la personne. De toute façon, il est impératif d'éviter les coups de soleil qui peuvent, en situation de récidive, provoquer une extension rapide des lésions. Il s'agit d'un effet Koebner très préjudiciable.

Une pause dans la vie quotidienne où l'on ne s'occupe que de soi peut apporter plaisir, détente, satisfaction et, rendant confiance, permet à nouveau d'affronter les exigences journalières.

Apprendre à s’écouter, à s’occuper de soi …

| Page précédente | | Haut de la page | | Page suivante |
Haut de la page